Métamorphose, rendre l’éphémère durable

Suivez-nous

Get inspired

Subscribe to our Newsletter for news on latest products and sales

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Rechercher

À propos

Notre concept

Métamorphose imagine et crée des accessoires originaux, de fabrication artisanale et française à partir de bâches publicitaires, de chambres à air, de toiles de jute, de vêtements de travail (…) récupérés auprès de collectivités et d’entreprises. Nous donnons ainsi une seconde vie aux déchets.

Collecte

Chaque structure en partenariat avec les collectivités et les entreprises de son territoire récupère des matériaux et les stockent dans ses locaux.

Les matériaux sont ensuite triés et préparés par les salariés.

Création

Une fois les contraintes techniques évaluées, les encadrants techniques en lien avec les salariés s’adaptent aux matières et exploitent leur richesse.

La valeur ajoutée de nos produits reposent sur le design, la forme de nos modèles et sur un moyen innovant et original d’agir pour l’environnement.

L’association

Métamorphose « Rendre l’éphémère durable » , association loi 1901, est née en 2016 de la collaboration de 5 structures d’insertion par l’activité économique, réparties sur le territoire national, ayant pour support d’activité l’upcycling et l’éco-design.

Le surcyclage ou upcycling est l’action de récupérer des matériaux ou des produits dont on n’a plus l’usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d’utilité supérieure. On recycle donc « par le haut ».

L’éco-design se définit par la construction, la fabrication de produits uniquement avec des objets recyclés ou naturels, ou avec des matériaux de construction respectant l’environnement.

Métamorphose en quelques chiffres :

5

entreprises solidaires

63

salariés en insertion (nombre ETP agréés) en 2017

15

salariés permanents en 2017 (hors administratif et direction)

5

tonnes de matériaux récupérés

Nos Ateliers et Chantiers d’Insertion

L’ATELIER (Fontenay- Le-Comte, 85) 

Atelier des Ormeaux (Manosque, 04)

Gammes (Montpellier, 34)

Fibr’Ethik (St-Pierre d’Albigny, 73)

Résines Esterel Azur (Cannes la Bocca; Mouans-Sartoux, 06)

carte des atelier en france

Pourquoi la création de l’activité éco-maroquinerie ?

Plusieurs constats :

 

Constats environnementaux:

Les matières plastiques mettent plus de 4 siècles à se dégrader

Entre 1950 et 2015, 8,3 milliards de tonnes de matières plastique ont été produites dans le monde, pour un poids équivalent à 822 000 tours Eiffel

Seulement 12% du plastique fabriqué est incinéré et 9% est recyclé.

La prise en charge d’une bâche PVC recyclée coûte 4 fois plus chère à une entreprise que le dépôt en déchetterie.

Près de 4 millions de tonnes de textiles, neufs ou usagés, sont jetés chaque année en Europe.

Constats économiques:

Le chiffre d’affaires du secteur de la maroquinerie poursuit sa progression, tant en valeur qu’en volume, avec une croissance de 36.2% entre 2010 et 2015.

Les articles de maroquinerie restent des achats « plaisir », accessibles même en contexte de crise.

Constats sociaux:

Les femmes représentent seulement 1 salarié sur 3 en parcours d’insertion (Dares Analyse n°020 – mars 2014)

En 2016, le taux d’emploi des jeunes femmes (25-34 ans) étaient de 41% contre 67% contre les jeunes hommes

En 2016, 51% des femmes sans diplôme d’études secondaires sont inactives

 

Notre réseau répond à différentes problématiques :

  • sociale: créer des emplois valorisant pour les femmes ;
  • environnementale: participer à la valorisation de déchets et inciter les personnes à consommer responsable;
  • humaine: travailler ensemble en échangeant des savoir-faire, des outils;
  • économique: répondre à un besoin du marché.

Il est porté par des chantiers d’insertion qui s’inscrivent dans les politiques publiques de l’emploi en faveur de la lutte contre le chômage. Les Chantiers d’insertion de Métamorphose sont agréés pour 63 ETP (équivalent temps plein) et ont permis la signature de 195 contrats de travail en 2016, auprès des personnes les plus éloignées de l’emploi. Par ailleurs, ces contrats d’insertion génèrent  la création d’emploi pérenne autour de l’encadrement et de postes administratifs.

L’accompagnement technique et socioprofessionnel réalisé dans les structures de Métamorphose permet la réappropriation de compétences génériques inhérentes à l’emploi et l’acquisition de nouvelles compétences. Ceci favorise, le retour à un emploi durable des salariés en insertion.

Il faut souligner que nos chantiers d’insertion en éco-maroquinerie visent à plus de 80% des femmes en situation difficile. Ainsi, nous contribuons à réduire les inégalités dont les femmes sont victimes en matière d’accès à un parcours d’insertion. L’activité proposée aux salariées leur permet d’acquérir outre une autonomie financière indispensable, un statut social et une identité.

Notre projet social

Les structures de Métamorphose ont pour mission de favoriser l’insertion sociale et professionnelle de personnes en difficulté à travers l’activité éco-maroquinerie en tant que support pédagogique et de remobilisation, et un accompagnement socio-professionnel personnalisé pour des personnes éloignées de l’emploi.

Le parcours d’insertion est fondé sur :

L’encadrement technique :

L’encadrement technique transmet les compétences spécifiques au travail de couture. Ces techniques particulières permettent d’acquérir les compétences transférables indispensables à la tenue d’un emploi quel qu’il soit : écoute et prise en compte des consignes, rigueur, minutie, conscience professionnelle (« aimer le travail bien fait »). L’encadrement technique permet une mise en situation de travail comme dans une entreprise classique, il est le référent professionnel des personnes en insertion, il est également le supérieur hiérarchique qui donne le cadre du travail.

L’accompagnement socio professionnel :

L’accompagnement socio-professionnel est un facilitateur dans la mise en place du projet de la personne. A la manière d’un puzzle, le parcours, loin d’être linéaire, se co-construit avec la personne, étape par étape, pièce par pièce, action par action. La base de l’accompagnement est l’entretien individuel avec un minimum de deux entretiens par mois.

Ces entretiens vont permettre d’établir :

  • Un diagnostic de la situation de la personne : sociale, professionnelle, avec l’élaboration d’une fiche qui permet de capitaliser tous les atouts de la personne mais aussi les freins à lever.
  • Une définition du projet : par le biais de tests, de documents écrits, d’entretiens individuels. L’accompagnement doit permettre de prendre en compte la personne dans sa globalité et de mettre en adéquation le projet avec la personne et les possibilités.
  • La recherche d’immersions en entreprises (PMSMP) : ces mises en situation de travail permettent de consolider un projet et de voir où la personne se situe par rapport au secteur « classique ».
  • La formation aux techniques de recherche d’emploi : création de CV mettant en valeur la personne par rapport à son projet, aide à la rédaction de lettres de motivation, préparation aux entretiens d’embauche.
  • Le positionnement sur des offres d’emploi : offres pôle emploi, offres réseau, candidatures spontanées.

En outre, notre accompagnement porte sur des actions de formation et d’évaluation tout au long du parcours, et ce en fonction du projet et des difficultés de chacun.

  • Ateliers d’apprentissage et de remise à niveau des savoirs de base (français, maths, informatique, etc.) centrés sur le métier (lecture des étiquettes, liste de courses ou de consignes, calculs de porte-monnaie, etc.)
  • Formations dédiées au projet professionnel (Sauveteur Secouriste du travail, Prévention des Risques Liés à l’Activité Physique, code de la route, préparation à la VAE, code du travail etc.)
  • Formations collectives sur des thématiques liées à l’emploi : connaissance du bassin d’emploi, connaissance de l’entreprise (règlement intérieur, code du travail avec les responsabilités de chaque partie, employeur et salariés….)

 Métamorphose offre un modèle innovant de réseau puisqu’il repose sur :

  • Une production et une vente commune
  • La création d’outils de communication communs : une marque, un logo, une plaquette
  • Le partage et l’enrichissement des savoir-faire, et des pratiques
  • Des valeurs partagées et un projet social commun
  • Une activité vertueuse pour l’environnement et valorisante pour les salariés
X